REVOLUTION NUMERIQUE AU FOYER PIERRE HENRI

LA DEPECHE - Publié le 10/01/2019 à 03:49, Mis à jour le 10/01/2019 à 08:29
La révolution numérique est en marche au Foyer Henri (Innovation - High Tech)

La directrice du Foyer Pierre Henri, n’a pas manqué d’innover dans son établissement pour adultes handicapés. À l’ère du numérique, I. Bouyssou a choisi d’utiliser le digital pour faciliter la vie des 52 résidents.

Pouvez-vous expliquer en quoi à consister cette informatisation ?
Nous sommes très centrés sur notre travail auprès des résidents, mais encore une fois la personne accompagnée n’est pas au centre du dispositif. Pensons-nous aux personnes que nous accompagnons, ou sont-ils des dossiers informatisés ? Bien souvent, l’outil est réservé aux professionnels alors qu’il ne concerne que les résidents, ainsi la réflexion est allée plus loin : un dossier de l’usager qui deviendrait un outil pour lui.

Ainsi, vous avez choisi d’améliorer la communication en utilisant un logiciel qui permet d’entrer en interaction avec le résident ?
Oui, mais aussi suffisamment complet pour gérer tous les aspects de la prise en charge d’un résident (administratif, projet de vie, faits marquants, suivi quotidien, médical…). Avant ce pari audacieux, c’était le panneau en liège, avec punaises, papiers et scratchs. C’est désormais fini, maintenant, les deux écrans géants tactiles positionnés dans le grand couloir du foyer permettent les inscriptions aux différents ateliers par les résidents eux-mêmes.

Comment cela fonctionne- t-il ?
Il fallait que ce soit compréhensible pour des personnes qui ne savent pas lire ou qui ont un handicap visuel. Nous avons tout retraduit en photographie ou pictogrammes. Les résidents ont tout de suite adhéré et compris le fonctionnement facile, intuitif. Le résident trouve sa photo, met son doigt sur l’écran tactile et il trouve son emploi du temps. Quelle révolution ! « je vois ou je dois aller, avec qui je suis, si j’ai un rendez-vous médical, et je choisis aussi mes activités » peuvent dire les résidents et visualiser aussitôt les activités qu’ils feront dans leur journée et les sorties prévues.

Et pour l’avenir ?
Nous avons d’autres projets, mais pour cela, il faut que nous trouvions des partenaires ; nous lançons un appel aux entreprises qui pourraient nous financer des tablettes ou du développement.


Zoom sur le développement numérique

Au foyer Pierre Henri, la wifi est accessible à tous, il y a des ordinateurs, vidéo projecteurs et maintenant 3 écrans géants tactiles mais le numérique dans les établissements médico-sociaux n’est pas égalitaire et les enfants et adultes handicapés n’ont pas tous accès à Internet et aux nouvelles technologies.
En France, plus de 152 000 adultes et 93 000 enfants vivent dans une structure adaptée et les enfants ou adultes handicapés placés en structure sont privés d’accès faute d’installation. Beaucoup d’établissements sont en cours d’installation des systèmes d’information. Chacun y va de son logiciel, de son réseau, en fonction de ses besoins et de ses capacités financières. Émerge actuellement des dossiers d’usagers informatisés pour les équipes pluridisciplinaires qui prennent en charge les résidents dans les structures. Les écrans vont amener les équipes vers des travaux plus formalisés, transversaux, et plus performants. Ce passage à l’ère numérique va aider les établissements à clarifier leur propre fonctionnement, mieux partager les informations concernant un protégé, et mieux diffuser tout le travail fait au quotidien auprès des jeunes ou des adultes dont ils ont la charge. L’évaluation complète sur l’année d’un résident devient accessible, plus de papier dispersé par service ou par professionnel, plus de difficultés de recherche sur les éléments du passé, un gain de temps et de qualité apparaît. L’outil informatique permet d’améliorer le contenu du travail au quotidien, mais aussi de mieux diffuser, transmettre aux partenaires et aux familles. Au Foyer Pierre Henri, ce besoin d’informatisation et d’amélioration de la communication a conduit la direction à rechercher un logiciel et l’outil a été trouvé et développé à Balma, société Synox. Les 40 salariés du foyer ont été formés en une journée. Des référents ont été sensibilisés aux dangers d’Internet et une charte d’utilisation des outils connectés est en place.
Propos recueillis par Béatrice Bergé-Turpin

À venir du 27/08/2019

VOYAGE DE FIN D’ANNEE
Destination - LA MARTINIQUE

Actualités du 29/08/2019

LE GROUPE HELIOS
Dimanche 25 aout 2019 Le groupe HELIOS était en concert a Auzat (09)dans le cadre d’une ...